L'histoire du TGV en France

Atteignant régulièrement plus de 320 km/h, le Train à Grande Vitesse a révolutionné les déplacements des Français et s’est même exporté à travers le monde. Devenu désormais un mode de transport habituel, le TGV ne divulgue ses secrets qu’à ceux qui s’y intéressent de près. Découvrez l’histoire du TGV en France à travers ces 7 faits méconnus.


1. L’origine


L'histoire de la grande vitesse ferroviaire en France commence officiellement dans les années 1970. En 1955, alors que les trains se heurtent au plafond de verre de 200 km/h, deux records de vitesse à 331 km/h laissent présager d’un ferroviaire à grande vitesse. La Société Nationale des Chemins de Fer développe en 1967 un premier prototype doté d’une turbine à gaz similaire à celles qui équipent les hélicoptères. Ce prototype, appelé TGV (Turbotrain à Grande Vitesse) puis TGS (Turbine à Gaz Spécial), atteint les vitesses de 240 km/h puis 307,5 km/h.


2. Les débuts


En 1973, avec le choc pétrolier, le mode de propulsion du TGV est remis en cause et l’énergie électrique, initialement écartée, refait surface. Le prototype est modifié pour circuler sur des voies électrifiées. En 1975, les deux premières rames TGV sont commandées et livrées deux ans plus tard, pour parcourir la ligne Paris-Lyon dont la SNCF a obtenu la concession de l’État français.


3. La 1e ligne à grande vitesse française


La ligne à grande vitesse Sud-Est est la première ligne à grande vitesse construite en France, et sa construction a nécessité :

  • 100 000 tonnes de rails
  • 1 500 000 traverses en béton
  • 5 900 000 tonnes de ballast
  • 700 000 mètres de clôtures


4. Le 4e réseau de lignes à grande vitesse dans le monde


Depuis sa mise en service en 1981, un réseau de lignes à grande vitesse a été construit en France, atteignant 2 600 km en décembre 2017 : ligne Atlantique avec sa branche Bretagne et sa branche Aquitaine, LGV Est, LGV Méditerranée...

C’est le quatrième réseau de lignes à grande vitesse au monde de par sa taille, après ceux de la Chine, du Japon et de l'Espagne. Le développement du TGV en France a été largement inspiré du premier train à grande vitesse au monde, le Shinkansen, construit au Japon en 1959.


5. Le TGV à la conquête de l’Europe


Fort du succès à l’échelle nationale, les autorités concernées décident d’étendre les dessertes TGV aux différentes capitales européennes au cours des années 1990. En 1994, l’Eurostar relie Londres à Paris en 2h15. Il sera suivi du Thalys, reliant Paris, Bruxelles et Amsterdam, puis de la ligne Paris - Turin - Milan. Dans les années 2000, de nouvelles liaisons directes par TGV permettent de rejoindre Francfort, Stuttgart et Luxembourg, ainsi que Barcelone au départ de Paris, Marseille ou Toulouse.


6. Prouesse technologique


Le TGV est une rame automotrice alimentée par caténaire et propulsée par des moteurs électriques. Choix technologique datant des années 1970, la conception d’une rame articulée (deux remorques reposent sur un même bogie) et indéformable en font un des trains les plus sûrs au monde dès ses débuts. En parallèle du train lui-même, le développement de la grande vitesse est rendu possible par l’invention de la signalisation embarquée. La signalisation au sol devenant illisible pour le conducteur au-delà de 220 km/h, celle-ci est désormais affichée en cabine grâce à la Transmission Voie Machine.


7. Le TGV du futur


Le TGV a continué à évoluer en design (notamment avec l’arrivée du train en duplex il y a 25 ans) et en technique au fil des années.
Place désormais au TGV du futur qui doit sortir des usines Alstom à Belfort d’ici 2024 : un train ultra-connecté, moins gourmand en énergie et plus économique en coût de maintenance (- 30 %). Il pourra accueillir jusqu’à 740 personnes contre 500 actuellement.

Avec sa carrosserie 100% aluminium, des baies vitrées plus larges et des espaces intérieurs modulaires facilement aménageables, ce TGV du futur made in France présente des améliorations significatives sur le plan économique et en matière de confort pour les passagers !

Xarian SAS

Pépinière Delta
74200 Thonon les Bains
France

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. | Mentions légales | Partenaires

Xarian SAS

Pépinière Delta
74200 Thonon les Bains
France

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. | Mentions légales | Partenaires

Site développé par Dress Codes